Que symbolise la sapèque chinoise utilisée dans les consultations de Yi Jing ?

La sapèque chinoise est composée d’un nom dérivant du malais « sapacou », qui désigne une ancienne monnaie chinoise. Perdurant pendant près d’un millénaire, sa forme emblématique, et la symbolique de ses caractères, en font un objet de collection. Elles ne sont pas nécessaires pour interroger le Yi Jing, mais donnent à ce rituel un cachet que valent bien vos interrogations !

Cette solennité provient du symbolisme que renferment ces pièces. Par extension, s’intéresser à la monnaie d’une culture, c’est découvrir son rapport à l’argent, et, par là même, interroger le nôtre.

Décryptage d’une sapèque

Symbolique de la forme

Sapèque chinoise stylisée : le carré et le cercle, la terre et le ciel, le Yin et le yang.

Sapèque chinoise stylisée : le carré et le cercle, la terre et le ciel, le Yin et le yang.

La forme de ces pièces de monnaie incarne deux principes fondamentaux de la pensée chinoise que sont la terre (yin), représentée par un carré, et le ciel (yang), représenté par le cercle. Ces deux motifs symboliques apparaissent très fréquemment dans la symbolique chinoise. Dans la cosmologie, la voûte céleste, posée sur un carré de terre, permet le vide dans lequel évolue l’homme ce qui donne le triptyque terre-homme-ciel. La tortue est symbole de sagesse car, vivant dans une carapace carrée sur le ventre et circulaire sur le dos, elle incarne le cosmos. Sa carapace servira à en révéler les oracles, dont la synthèse donnera le Yi Jing. Aujourd’hui, on interroge le Yi Jing avec des sapèques

Disposition en carré (yin) et cercle (yang) des hexagrammes du Yi Jing.

Disposition en carré (yin) et cercle (yang) des hexagrammes du Yi Jing. Diagramme que Joachim Bouvet remit à Leibniz.

Histoire des caractères

Généralement, les sapèques arborent 4 caractères : deux verticaux désignant l’ère sous laquelle elle a été frappée ; deux horizontaux renseignant sur le type de pièces.

Sapèque chinoise commune de l'ère Kai Yuan.

Sapèque chinoise commune de l’ère Kai Yuan.

Ici, l’ère 開元 | 开元, Kāi Yuán, désigne une période faste de la dynastie Tang (618 – 907), alors que le type de pièces 寶通 | 宝通,  Bǎo Tóng, indique qu’il s’agit d’une pièce commune. On en distingue 3 types :

  • Pièce commune et répandue : 寶通 | 宝通,  Bǎo Tóng
  • Pièce lourde : 寶重 | 宝重, Bǎo zhòng
  • Pièce de premier ordre : 寶元 | 宝元, Bǎo Yuán dont le caractère Yuan désigne la monnaie chinoise contemporaine ¥

Les sapèques ayant été utilisées sur plusieurs dizaines d’ères dynastiques, revêtent un certain attrait historique pour les collectionneurs.

L’argent en Chine

Plusieurs monnaies, plusieurs cultures

La chine est la première zone géographique où sont apparues les monnaies. Les échanges s’effectuaient d’abord avec des cauris, ces coquillages en forme de grains de café. Avec l’augmentation des valeurs d’échanges, les pièces de métal ont pris le relais. Elles représentaient d’abord des outils que l’on se prêtait ou échangeait : en forme de bêches chez des populations agraires ; en forme de couteaux chez les peuplades vivant de chasse et pêche. Les sapèques qui suivirent furent forgées dans les mêmes métaux communs de l’époque, le cuivre et le bronze. Pour rendre la monnaie on n’hésitait pas à les tailler en pièces.

Accroissement des échanges, évolution des supports

Que ces métaux ne soient pas les plus précieux renseigne sur la vision de l’argent en Chine. Une pièce n’a de valeur que symboliquement, dans la confiance en l’échange qu’elle représente. N’ayant pas de valeur matérielle intrinsèque, le stockage de monnaie est contre-productif, seule sa circulation importe. Avec l’accroissement des échanges sous la florissante dynastie Tang (618 – 907), une nouvelle étape est franchie : l’instauration progressive d’une monnaie de papier. Sept siècles avant les occidentaux, la Chine sera le premier pays à utiliser des billets, faits d’une matière noble inventée sous le premier empire Qin.

Un rapport équilibré à l’argent

L’argent n’est pas un tabou en Chine. Le sujet arrive naturellement dans les conversations, de manière dépassionnée. Les revenus sont un flux qu’il convient d’entretenir avec autant de considération que le flux vital de sa santé. Outil permettant l’échange, la monnaie est un support de confiance qu’il convient de faire circuler. La culture commerciale, et l’omniprésence de la négociation, assurent que ces échanges soient bénéfiques pour toutes les parties.

 

Etiqueté avec :

Donnez votre avis !